Lois et règles de bon voisinage

Voici les liens utiles et officiels pour certaines règles du jardin et du bruit :

 

Services-Public (Réglementations plantations haies, arbres, arbustes…)

Préfecture de Police (Travaux bruyants)

Services-Public (Brûler ses déchets verts dans son jardin)

∴ Si vous avez des questions, merci de mettre un commentaire ci-dessous.

Schéma :

Mairie

Réalisation d’un gazon

Réalisation d’un gazon « Les procédés » image.15

Résumé :

1-Selon vos besoins, réalisez un piquetage (en carré, cercle ou autre).

2-Nettoyage du terrain et désherbage (ou traitement chimique)

3-Décompacter et ameublir le sol.

4-Réalisation du semis avec filet et contre filet.

5-Enfouissement des graines et plombages.

6-Arrosage léger.

Options :

1- Définitions.

2- Outillages nécessaires pour réaliser correctement un gazon.

3- Après semis que devez-vous faire ?

4- Choix de la semence selon l’utilisation à venir.

 

Quand faire un gazon ? Début septembre-octobre ou mi-mars à mai. La période idéale pour faire un gazon, c’est quand le temps est humide, pluie et soleil au rendez-vous !

Etape 1 :

Si vous souhaitez faire un gazon sur une partie précise de votre terrain, un piquetage sera nécessaire. Voir le cours ici.

Etape 2 :

Méthode 1 : Utilisation de produit chimique pour éliminer définitivement les mauvaises herbes de votre jardin.

Si vous souhaitez un bon résultat vous pouvez utiliser votre tondeuse avec une coupe minimale et ensuite du glyphosate pour éliminer une bonne partie des mauvaises herbes qui sont sur votre terrain.

L’utilisation du glyphosate doit se faire avec une combinaison, gants et masque adéquats pour le traitement chimique. Prévoyez trois semaines de rémanence avant de pouvoir labourer, interdisez l’accès pendant ces trois semaines aux animaux et autres membres de votre famille. Respectez bien les doses inscrites sur l’étiquette du produit.

Méthode 2 : Lutte biologique «huile de coude »

Si vous êtes contre le traitement chimique, il ne vous reste plus qu’à faire le désherbage manuellement et avoir beaucoup de patience et de temps. Une fois le désherbage terminé, effectuez une tonte avec une hauteur de coupe minimale.

Etape 3 :

Cette étape permet de décompacter et d’ameublir la terre en brisant les mottes pour favoriser la pénétration des racines, de l’air et de l’eau.

Méthode 1 : Utilisation d’un motoculteur thermique pour labourer votre terrain.

Cette méthode est réservée aux grandes surfaces, plus de cinquante mètres carrés. Avec un motoculteur, la tâche sera moins difficile et les finitions seront moindres, car votre sol sera bien émietté. Voir le prix de location dans votre magasin le plus proche ou utiliser vos connaissances pour en avoir un gratuitement.

Méthode 2 : Utilisation d’une bêche !

Cette méthode est réservée aux personnes motivées et énergiques ! Utilisez une bêche pour labourer en essayant de faire une jauge, c’est toujours mieux de savoir où l’on va ! Brisez les mottes, vous gagnerez du temps pour la suite.
À la fin d’une des deux méthodes, vous verrez qu’il y aura beaucoup plus de terre qu’au début. C’est normal, pas de panique ! La terre aérée prend plus de volume que de la terre compactée. Cela s’appelle le foisonnement.

Bon assez parlé ! Passons aux choses sérieuses !

Le nivelage grossier-nettoyage avec la griffe. Prenez un repère pour suivre le niveau voulu puis tirez la terre horizontalement avec la griffe pour niveler grossièrement. Reculez au fur et à mesure puis revenez sur vos pas et tenez votre manche verticalement pour évacuer les pierres et autres déchets dans une poubelle. Renouveler cette opération, jusqu’à la fin pour avoir un terrain nivelé correctement et propre. Une fois l’opération terminée, prenez l’outil suivant ! Votre râteau pour effectuer les finitions. Prenez votre râteau verticalement puis reculez au fur et à mesure. Si vous avez trop de déchets, évacuez-les dans une poubelle puis continuer jusqu’à la fin.

Opération terminée ?!

Si vous êtes sûr de vous, il est temps de vérifier votre travail après ces petites explications. L’opération griffe-râteau permet de supprimer un maximum de pierres et de déchets divers. Le râteau en particulier permet de faire de jolies finitions, votre terrain doit être parfaitement nivelé avec un minimum d’imperfections voire aucune !

Maintenant, il est temps de vérifier votre travail en passant le rouleau. Cela permet de tasser légèrement le sol et de vérifier les dernières imperfections (creux et bosses).

Encore des imperfections ? Prenez votre râteau pour corriger une dernière fois les défauts restants.

Pas d’imperfections ? Félicitations ! Etape suivante !

Etape 4 :

Voici une des dernières grandes étapes. Le semis ! Mais avant deux petites définitions et un petit conseil.

1) Définitions :

Filet : Avec le manche du râteau, creuser un sillon, cela permet une bonne d’élimination des bordures.

Contre-filet : Entre 30 à 50 centimètres ou plis selon la surface. Cela permet de faire une belle transition entre le filet et le centre.

 

 ⇒Attention ! Vérifiez bien la météo pour éviter de semer avec du vent, cela vous rendrait la tâche deux fois plus compliquée.

Mettez votre sac de graines dans une bassine puis mélanger avec vos mains. Cette manipulation permet aux graines les plus légères qui étaient au fond du sac d’être bien mélangées avec les autres.

Réalisez un filet avec le manche de votre râteau ou autres outils qui traînent dans le coin (sillon en bordure), semez une poignée fermée.

Réalisez ensuite un contre-filet (bande de 30 centimètres environs), semez une poignée entrouverte. Vous pouvez soit tracer un petit trait au sol pour vous repérer ou si vous êtes à l’aise, faites-le à l’œil.

Une fois les deux petites étapes réalisées, semez à la volée au centre en avançant puis croisez. Voilà vous avez effectué le plus compliqué du travail. Maintenant, il vous reste à plomber légèrement avec un rouleau pour une bonne germination des graines.

 

Etape 5 :

Cette dernière étape étant d’arroser votre futur gazon. Munissez-vous d’un pistolet pour votre tuyau d’arrosage avec un mode douche (shower), ce mode évitera les flaques d’eau et autres petits dégâts.

 

2) Les outils nécessaires pour réaliser votre gazon :

Bêche ou motoculteur

Pulvérisateur et EPI

Griffe

Pelle

Râteau

Rouleau

Petite poubelle ou brouette

Tuyau d’arrosage avec pistolet

Pulvérisateur et EPI (en cas de traitement)

Bassine (pour le mélange des graines)

 

3) Après semis que devez-vous faire ?

Une fois cette dernière étape effectuée, évitez de marcher sur les graines puis arrosez matin et soir pendant 15 jours puis une fois par jour quand votre gazon aura bien levé. Une fois qu’il aura une taille d’environ 10 cm, vous pouvez le tondre (avec une tondeuse affûtée, cela évite d’arracher le gazon) et ensuite passez le rouleau pour l’enraciner une dernière fois. N’hésitez pas à l’arroser de temps en temps 1 mois après la tonte en cas de fortes chaleurs.

4) Les mélanges proposés en magasin.

 

Gazon rustique :   Ce gazon est peu cher, pousse rapidement, résistant et assez esthétique.

 

Sports et jeux :   Ce gazon est très résistant aux piétinements et restera vert même avec une météo compliquée.

 

Gazon anglais :   Très esthétique, met en valeur objet ou maison, mais assez fragile avec le climat.

 

Enregistrer

Incoming search terms:

  • Filet contre filet gazon
  • filet gazon
  • réalisation un engazonnemenr

Bonjour tout le monde !

Bonjour et bienvenue sur mon premier blog propulsé par wordpress ! Ce blog a été créé graphiquement sur mon métier de paysagiste.

J’espère qu’il vous plaira esthétiquement !

Il parlera de mes créations, mes passions,  de moi et aussi de mon site de graphisme.

Donc je vous souhaite une bonne visite sur mon blog !

Enregistrer